La gelée noire... et la grêle blanche

13 avril 2016 : violent orage de grêle dans le Maconnais... 1 500 hectares touchés avec des dégâts annoncés entre 60 et 95 % de perte de récolte... Pas inédit, malheureusement mais dramatique pour beaucoup d'exploitations...


27 avril 2016 : gelée dramatique « Après trois semaines passées, le constat est hélas facile à faire et extrêmement brutal : Oui... ! Le gel du mercredi 27 avril au matin est d'une ampleur inédite sur l'ensemble du vignoble de la Bourgogne, aucun des filles de notre Association de Chablis au Mâconnais n'a été épargnée ! La pluie de la veille ayant accentuée la gelée et des parcelles qui n'avaient jamais été touchées, de mémoire de viticulteurs, l'ont été cette année. On remonte à 1981 pour de telles gelées. 54 % du vignoble bourguignon, soit 15 797 ha, sont touchés entre 0 et 30 % ; 23 %, soit 6 669 ha, entre 30 et 70 % ; 23 %, soit 6 784 ha, à plus de 70 %. Dans les vignes les plus touchées, la reprise de la végétation est très lente et il est difficile aujourd'hui d'imaginer quel sera l'impact du gel sur la quantité de récolte mais en allant plus précisément dans chaque parcelle de vigne et au regard du différentiel de pousse, l'évaluation des dégâts va permettre à chacun d'estimer les pertes subies. D'autres défis nous attendent maintenant : Il faudra bien gérer chaque cep de vigne dont le comportement sera très différent selon qu'il ait été gelé ou pas et nous devons anticiper le fait que les vendanges seront étalées dans le temps et se feront certainement en plusieurs fois. »

 

13 mai 2016 : violent orage de grêle à Chablis